La Fête de l'Unité Nationale est célébrée chaque 20 mai au Cameroun. Sous différents thèmes chaque année, elle se conçoit de manière systémique et symbolique à travers son défilé. Celui choisi pour 2019 est le suivant : "Unité dans la diversité, un atout majeur du peuple Camerounais dans sa démarche résolue vers l'émergence". Conçue sous deux facteurs socio-culturels et étatique, elle se subdivise en deux factions.

Il s'agit du défilé civil et du défilé militaire. Cette symbiose entre la Nation et l'Armée, démontre une fois de plus cette appartenance aux valeurs patriotiques du peuple camerounais. Pour le défilé militaire, l'ensemble des troupes était placé sous les ordres du GB Assoualai Blama. Par ailleurs, l'espace accueillant cette parade surnommée "Boulevard du 20 mai", a tour à tour commencé à voir s'installer les officiels, les membres du gouvernement et les invités.

Il est 8h en cette journée commémorative lorsque les premiers invités commencent à s'installer dans les tribunes A et B de cette grande esplanade. Ci et là, on voit le Minat Paul Atanga Nji, le Mincom Emmanuel Sadi, le Minjec Mounouna Foutsou, le Minpostel Minette Libong Likeng ou encore le Minesup Jacques Fame Ndongo. Le chef de l'Etat 1er Magistrat et chef des Armées S.E. Paul Biya a fait son entrée dans les environs de 11h.

Cette arrivée s'est déroulée sous l'œil bienveillant des populations et des membres du gouvernement. Après une exécution de l'Hymne Nationale du Cameroun, le défilé militaire a enfin pu démarrer.

Une parade militaire aux couleurs de l'unification

Le défilé militaire a eut une durée de 60 minutes. Le Carossel de la Garde Présidentielle (GP) a ouvert la voie avec un chant patriotique. Durant cette intermède musicale, les aéronefs ont survolés les airs en balançant une fumée aux couleurs du Cameroun.

Rappelons que ces aéronefs ont fait deux tours, l'un au début du défilé et le second à la clôture de l'ensemble du défilé.

Après le passage du commandant des troupes, le premier passage fût celui de l'armée détachée des para-commando du Congo (Brazzaville) invitée spéciale. Il était composé d'un carré de 160 hommes qui ont défilé d'un "pas lent" en rangs serrés. Déjà en 2005, ceux-ci ont été les invités du Cameroun qui n'est pas une terre inconnue pour ce membre de la CEMAC.

S'en est suivi le passage de la GP de la compagnie cynophile composé de 16 chiens et de leurs dresseurs. L'école militaire Inter-Armées (Emia) dans une tenue d'apparat bien distinguée a ensuite suivie la file, suivie de la Gendarmerie Nationale. Celle-ci était composée de plusieurs carrés notamment celui de jeunes femmes (149) Camerounaises. Il est à noter que la gente féminine fait partie intégrante des Forces de Sécurité et de Défense du Cameroun.

Le Cameroun au firmament de l'évolution de ses forces de défenses et de sécurité

La gendarmerie nationale qui s'occupe du bien-être des citoyens Camerounais vise trois préoccupations lors de ses descentes sur le terrain. Il s'agit du renseignement, de la police judiciaire et de l'action sur le terrain. La parade militaire a continué avec l'armée de terre (brigade du quartier général), composée de 149 personnes. L'entrée du BIR (bataillon d'intervention rapide) qui est un symbole très fort pour la lutte contre le terrorisme a fait son entrée sous une houlette d'applaudissements. Toujours dans cette même figure, le bataillon spécial amphibie (terme spécifique permettant de ne pas faire de différence avec la mangrove lors des sorties) a continué.

L'armée de l'air, la marine nationale, le corps des sapeurs pompiers, et ceux des anciens combattants (anciens militaires victimes de guerre) a fini ce peloton. La sûreté nationale, l'administration pénitentiaire, et l'administration des douanes ont mis fin à la parade. Le défilé monté et motorisé a pu prendre place au Boulevard du 20 mai à Yaoundé. L'escadron monté à cheval, les VTT de la police, le centre opérationnel de la gendarmerie, le EIFORCES, ou encore le bataillon blindé ont clôturé le défilé militaire. Après celui-ci, le défilé civil qui a également pris 60 minutes, a suivi. Toutefois, un banquet (sur invitation) est offert par le couple présidentiel au Palais de l'Unité à partir de 15h. En outre, le délégué de la commune urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, offre également un dîner de cette même envergure à son domicile sis à Oyom-abang. Les festivités seront clôturées par les feux d'artifices qui seront lancés à 21h pile.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite et regardez la vidéo